Lien n°4

LE LIEN

n°4 – 22 septembre 2014

Une quatrième réunion s’est tenue au foyer communal de Charbuy le Jeudi 18 Septembre 2014 en soirée à 20h30 ; 220 personnes étaient présentes malgré la proximité de la rentrée.

Cette réunion s’est déroulée en présence de la presse (France 3 Bourgogne et l’Yonne Républicaine), de représentants du Conseil Municipal (madame Patricia DEVILLEZ 1ère adjointe, entre autres) et de nombreux Charbuysiens dans une ambiance sereine.

Après entretien avec la presse, accueil des nombreux participants par quelques mots de bienvenue, une présentation du projet d’élevage industriel a fait l’objet d’une projection animée (Powerpoint) présentée par Monsieur Jean-Michel MASSON.

La présentation a permis de rappeler les caractéristiques du projet de poulailler industriel, l’implantation envisagée, les conséquences potentielles sur notre environnement (pollution de l’air, de l’eau, risques sanitaires et sur la valeur du patrimoine immobilier des Charbuysiens) ainsi que les conditions d’élevage des animaux.

Cette présentation a ouvert un débat, intéressant et contradictoire, avec de nombreuses questions émanant d’habitants de Charbuy opposés ou favorables au projet industriel, auxquelles l’équipe de l’Association s’est efforcée de répondre avec précision.

Il a été rappelé par monsieur Etienne MAURICE, que l’Association de Sauvegarde de l’Environnement à Charbuy est une association préoccupée et opposée à ce projet d’élevage intensif industriel de volailles à Charbuy.

Il a de même été souligné qu’elle existe et existera dans le futur en tant qu’association « généraliste » de protection de l’environnement, apte à s’engager à la demande de ses membres et selon ses statuts pour d’autres problématiques concernant, dans ce cadre, le village.

L’ASEC s’oppose avec force et de façon déterminée au projet de poulailler industriel, quelque-soit sa localisation actuelle ou future à l’intérieur du Village et dans un périmètre « de sécurité » autour de celui-ci.

Un point de situation a été fait pour l’information de tous :

  • Le Maire, Monsieur G. DELILLE, a  rencontré Monsieur Samuel LEGRAND le 14 aout afin de discuter avec lui d’un éventuel compromis comme envisager de repousser le site d’implantation à distance respectable des habitations. Monsieur Legrand a refusé cette proposition pour des raisons économiques.

  • Le conseil municipal s’est opposé au recours gracieux présenté par Monsieur LEGRAND suite au refus de sa demande de permis de construire par 15 voix contre 4. Un courrier argumenté notifiant ce rejet lui a été adressé par la municipalité le 01 septembre 2014 (possibilité pour l’exploitant de déposer dans les 2 mois un recours contentieux auprès du Tribunal Administratif).

 

Les débats ont été clos vers 22h30, après avoir rappelé à tous qu’il est impératif que chacun s’engage contre ce projet en adhérent à l’Association, qui est l’association de tous les Charbuysiens, en remplissant également la pétition et en affichant ses convictions par une pancarte sur sa maison ou sa clôture (pancartes disponibles gratuitement avec plusieurs slogans disponibles au choix).

 

Quelques nouvelles de notre activité :

Nous avons rencontré monsieur G DELILLE, Maire de Charbuy, le lundi 1er septembre, à la Mairie de Charbuy, qui au cours de l’entretien nous a confirmé l’envoi le matin même d’un courrier rejetant le recours gracieux présenté par Monsieur Samuel LEGRAND suite au refus de son permis de construire.

Nous avons rencontré mercredi 10 septembre 2014 le Président du Conseil Général de l’Yonne, Monsieur A. VILLIERS, et avons pu pendant 1H30 lui exposer nos inquiétudes concernant le projet dans le cadre des missions du Conseil Général (surveillance et protection des cours d’eau -environnement)-,prévention et santé publique -risque pour la santé-), en lui demandant la mise en place d’une surveillance accrue du ru de Baulche ;

Participation au Vide-grenier /foire de Charbuy le dimanche 14 septembre, où le stand mis à disposition par Charbuy-loisirs (que nous remercions vivement pour son accueil fraternel) nous a permis de renouveler au cours de cette magnifique journée, informations, recueil de pétitions et d’adhésions, distribution de tracts d’information sur les parebrises des véhicules, auprès des habitants de Charbuy  et des autres visiteurs;

Réalisation par Monsieur L DELACHERIE de nouveaux panneaux, qui sont à disposition des habitants de Charbuy (si possible en échange d’une planche de bois 70 x 40 brut).

 

Nous avons besoin de vous, soyez solidaires, adhérez et participez selon vos possibilités aux actions qui permettront à Charbuy de rester le village accueillant, que nous connaissons aujourd’hui et que nous aimons tous.

 

 

Soyons unis et volontaires

Adhérons !!!!!

 

Le bureau de l’Association.

REUNION D’INFORMATION

Réunion d’information concernant le projet d’implantation d’un poulailler industriel à CHARBUY

Jeudi 18 septembre 2014 à 20h30 au foyer communal de CHARBUY

(Grande rue vers la pharmacie)

 

TOUS CONCERNES !

Venez Nombreux

Lien n°3

Après cette longue migration estivale, les Charbuysiens sont de retour « au nid » et c’est l’occasion pour chacun de reprendre le dialogue et les explications motivant la poursuite de notre mouvement.

Il est important et opportun de « crier » à tous que nous ne sommes pas contre l’agriculture et les agriculteurs, ni contre Monsieur Samuel LEGRAND (porteur du projet de poulailler), mais que nous sommes opposés à un projet d’élevage industriel à proximité des habitations en bordure de Charbuy, incompatible avec l’esprit rural et accueillant d’un petit village où il fait bon vivre, apportant de nombreuses nuisances à tous (aussi éloignés du poulailler soient-ils).

 

Voici les dernières nouvelles.

Notre avocat a pris connaissance du dossier et travaille activement dessus.

Monsieur Gérard Delille, maire de Charbuy, a rejeté le recours gracieux déposé par Monsieur Samuel LEGRAND suite au refus de permis de construire pour son projet de poulailler industriel (SCEA des Glaines, rue de la Charmotière) et lui a indiqué par un courrier lu en Conseil Municipal le 2 septembre 2014 le maintien de ce refus.

Nous serons présents à la foire/vide grenier de Charbuy, le dimanche 14 septembre au parc du Rosaire, et nous vous invitons à nous rendre visite, à nous soutenir et à adhérer à l’association pour ceux qui ne l’ont pas encore fait.

Nous organisons une réunion de rentrée le jeudi 18 septembre, au foyer Communal de Charbuy à 20h30 (à la suite de nos gymnastes) pour faire un tour d’horizon, répondre aux questions diverses, donner des informations concernant le poulailler et les élevages industriels pour les nombreux charbuysiens qui ne sont pas au courant ou mal renseignés.

 

L’Association rencontre prochainement le Président du Conseil Général André VILLIERS , afin de préciser l’orientation, les projets et la politique du conseil général à l’égard de ces élevages intensifs industriels et de lui présenter le point de vue des Charbuysiens.

 

Quelques remarques d’actualité :

Nous devons étoffer nos effectifs « actifs » qui sont encore insuffisants, pour pérenniser notre action. Rejoignez nous et inscrivez vous pour quelques heures d’aide ou plus si vous êtes disponibles.

Affichez par une pancarte non agressive, en bordure de votre propriété, vos opinions et votre soutien. Bien que leur nombre soit en progression, c’est encore insuffisant dans certaines rues du village.

Nous vous proposons le marquage de vos pancartes, il suffit de déposer une pancarte de bois 5 ou 10 mm d’épaisseur, 70 x 40 cm, peinte en blanc (nous contacter pour les modalités) avec votre nom et adresse. Elle vous sera retournée dés réalisation.

Inscriptions possibles au choix :

  • non au poulailler

  • pour ma santé non au poulailler

  • non au poulailler industriel

  • non au poulailler à Charbuy

 

Adhérez après avoir signé la pétition, notre représentativité en dépend !

De plus, la modeste cotisation d’adhésion permet de régler les frais généraux de fonctionnement indispensables.

 

Merci de diffuser ce « lien » largement autour de vous, et de faire circuler la pétition et la feuille d’adhésion à vos amis, collègues, parents, même s’ils n’habitent pas Charbuy, mais qu’ils partagent les mêmes valeurs de respect de l’animal, de l’environnement, et de bien vivre à Charbuy.

Les nuisances, si ce projet aboutit,  seront le lot de tous, que nous habitions à proximité ou à distance du lieu de l’installation (odeurs immondes d’épandage dans tous les secteurs du village, même très éloignés, perte patrimoniale et difficultés de revente du bien, allergies respiratoires, contamination de la nappe d’eau souterraine , mouches).

 

Rejoignez nous, Adhérez !.

 

Cordialement

Poulailler industriel = Pollution des eaux

Alors qu’un agriculteur Charbuysien souhaite installer un poulailler industriel en zone vulnérable aux nitrates, à proximité d’un cours d’eau, et stocker puis épandre 300 tonnes de fientes de poulet* sur toute la commune, la France a de nouveau été condamnée par la justice européenne pour manquement à ses obligations de lutte contre la pollution aux nitrates (amende d’une trentaine de millions d’euros plus des astreintes journalières jusqu’à ce que les objectifs soient atteints). Cette fois-ci, la Cour de justice a retenu six motifs de condamnation, concernant les effluents d’élevages mais aussi les épandages d’engrais minéraux. En effet, la réglementation française mise en cause aujourd’hui ne veille pas à ce que les agriculteurs et les autorités de contrôle soient en mesure de calculer correctement la quantité d’azote pouvant être épandue afin de garantir l’équilibre de la fertilisation.

Le projet de poulailler nous est vendu comme « reglementaire » mais la règlementation française ne semple pas l’être….

La directive Nitrates adoptée depuis 1991 n’a strictement rien changé au problème sur le secteur de CHARBUY et sur le bassin versant hydrologique du BAULCHE (dont Charbuy fait partie). Au contraire, la concentration en Nitrates a augmenté depuis cette période.

Aujourd’hui, l’eau potable est polluée et menacée sur CHARBUY (40mg/l sur la dernière analyse alors que la limite maximale est de 50mg/l – voir ici) classant notre captage d’eau comme prioritaire pour la reconquête de la qualité de l’eau. Ainsi, en raison des pollutions aux nitrates (agricoles entre autre), des actions de dépollution devront être menées dans les prochaines années, augmentant d’autant notre facture d’eau.

Plus d’information sur Reporterre.

 

* Riche en nitrates

PS: Les nitrates peuvent augmenter le risque de cancer et sont néfastes pour les nourrissons. Sur CHARBUY, les enfant de moins de 1 an ne devrait en aucun cas consommer une eau riche en Nitrates.